Guide Ecole

Produits laitiers

Objectif

Consommer des produits laitiers

La pertinence de la consommation de produits laitiers chez les enfants est régulièrement remise en question dans les médias. Le but de cette fiche est de faire le point sur la question afin de clarifier les avantages et les inconvénients de cette pratique.

Pourquoi est-ce important?

Les produits laitiers sont une source de calcium et de protéines, des éléments nécessaires à la structure osseuse.

L’ostéoporose est une pathologie fréquente chez la personne âgée en Occident. Sa prévention passe par une activité physique régulière, un apport de vitamine D (soleil) et une consommation suffisante de calcium, en particulier dès l’enfance puisque le capital osseux se constitue essentiellement entre 0 et 25 ans (Association suisse contre l’ostéoporose, 2010).

Les produits laitiers sont une bonne source de calcium, particulièrement bien assimilable. Sans produits laitiers, la couverture des besoins calciques est difficilement atteinte (voir informations complémentaires).

Certaines personnes peuvent être allergiques aux protéines du lait, d’autres intolérants à son sucre, le lactose. Bien évidemment, dans ces cas-là, la consommation de produits laitiers est déconseillée.

Recommandations

Les besoins en calcium varient selon l’âge, un système de portions permet de donner un ordre d’idée sur la consommation quotidienne recommandée.

Quelques exemples :      

  • Enfant de 4-6 ans: 1.5-2 portions
  • Adolescent de 15-18 ans: 3 portions
  • Adulte, personne âgée: 3 portions                   

1 portion = 2 dl de lait = 1 yogourt  (180 g) ou un dessert lacté (200 g) = 250 g de fromage blanc, séré, ricotta = 60 g de fromage à pâte molle type tomme = 30 g de fromage à pâte dure type Gruyère.

(Société suisse de nutrition, 2013)

Informations complémentaires

Les laits des autres animaux (brebis, chèvre) contiennent aussi du lactose; leurs protéines sont presque similaires à celles du lait de vache, occasionnant fréquemment des allergies lorsque ce dernier n’est pas supporté.

Les boissons à base de soja ainsi que leurs dérivés (« yogourt au soja » ou dessert au soja) apportent des protéines de bonne qualité. Leur apport en calcium est identique à celui du lait, si leur version « enrichie en calcium » est choisie. Une consommation quotidienne de plus de 2 portions de produits à base de soja est déconseillée chez les enfants en raison des isoflavones (type d’œstrogènes) contenus (Office fédéral de la santé publique, 2007).

Les boissons végétales à base de châtaigne, de quinoa, d’amande, etc. ne sont pas des remplacements des produits laitiers. Elles contiennent essentiellement des glucides et sont à considérer comme des boissons sucrées, à consommer occasionnellement.

Les oléagineux (amandes, sésame, etc.) sont une source marginale de calcium au vu des quantités habituellement consommées. Les légumes verts (épinards, choux) contiennent aussi du calcium, sans toutefois pouvoir assurer les apports recommandés quotidiennement.

Comment agir?

Au niveau scolaire, il convient de respecter les habitudes alimentaires des familles, tout en ne véhiculant pas de théories sans fondement.

La consommation de produits laitiers est donc à favoriser dans le cadre des repas pris à l’école (restaurant scolaire, camps, etc.) sans pour autant offrir une plateforme à la promotion de l’industrie laitière (par exemple campagnes de swissmilk « lait à la pause »).