Guide Ecole

Les collations ou dix heures

Objectif

SENSIBILISER LES ÉLÈVES À UNE ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE À L’OCCASION DE LA COLLATION

Pourquoi est-ce important?

Que l’enfant soit bien réveillé au saut du lit ou encore endormi pendant quelques heures, il a besoin de manger avant midi afin de fournir à son corps les éléments essentiels et nécessaires à sa santé. Le repas du matin (petit déjeuner et/ou collation matinale) devrait couvrir environ un tiers de son apport énergétique journalier. Le rôle des dix heures est donc de compléter le petit-déjeuner si sa part a été insuffisante.

Cette collation ne devrait pas augmenter l’ingestion calorique au-delà des apports nutritionnels recommandés quelle que soit la tranche d’âge. Si l’enfant déjeune, il n'aura pas forcément faim[1], la collation de la matinée n’est pas nécessaire mais les enfants souhaitent parfois prendre une collation pour la partager ou l’échanger avec les copains. Cette dernière devrait être une petite portion.

Recommandations

Selon la présence ou non d’un petit déjeuner, une collation se compose idéalement d'un ou deux des aliments suivants:

  • Un produit laitier riche en calcium indispensable à la croissance osseuse;
  • Un fruit frais/jus de fruit (sans sucre ajouté) ou un légume riches en substances protectrices,
  • Un féculent riche en hydrates de carbone sous forme d’amidon, le plus souvent à base de céréales complètes, apportant de l’énergie,
  • Une boisson sans sucre ajouté. Exemple: l’eau qui est une boisson essentielle.

Comment agir?

L’école peut contribuer à cet apprentissage:

  • En favorisant l’offre d’aliments et de boissons équilibrés dans le cadre scolaire (par exemple,"Pommes à la récré": organiser la vente avec un maraicher local et prévoir l’achat de coupe-pommes permettant de les partager en quartiers, ainsi les enfants les mangent plus volontiers).
  • En développant des activités pédagogiques en lien avec l’alimentation (confection de récrés équilibrées, partage d’une récréation équilibrée préparée par une classe pour une autre, confection d’un sac pour les goûters en parallèle à l’étude des groupes alimentaires, "Brunch santé à l'école").
  • En encourageant une alimentation diversifiée favorisant la consommation de fruits et légumes de saison et de boissons non sucrées lors d'activités récréatives (par ex. courses d’école, joutes sportives) et lors des ventes à l’école (vente pour financer des camps).
  • En mettant à disposition des fontaines à eau (arrivée d’eau branchée sur le réseau).

Souvent l’enfant apporte son goûter avec lui. Le choix de ce dernier est d’abord du ressort des parents et est directement en lien avec les habitudes familiales. Dans ce cas, l’école peut contribuer à susciter la réflexion sur son contenu, par exemple:

  • En distribuant aux parents une fiche d’information alimentaire concernant le choix de la collation ("ton dix heures, le sourire en plus").
  • En organisant avec les élèves des activités en lien avec le choix de la collation ("petits déjeuners de toutes les couleurs"), en invitant les parents à y participer (distribution des documents à leur attention à ce moment-là, ainsi le message aura plus d’impact).
  • En abordant le thème du choix de la collation lors d’une séance avec les parents.
  • En intégrant un groupe de parents aux divers projets de promotion de la santé mis en place par l’école.