Guide Ecole

A pied à l'école

Objectif

ENCOURAGER ET HABITUER LES ÉLÈVES À ALLER À PIED À L'ÉCOLE EN TOUTE SÉCURITÉ

Pourquoi est-ce important?

Les enfants qui sont confrontés très tôt aux difficultés du trafic routier gagnent en sécurité. Le chemin qui mène à l'école enfantine et primaire est particulièrement indiqué pour améliorer leur comportement vis-à-vis de la circulation. C’est un apprentissage important pour l’acquisition progressive d’une autonomie qui leur permettra un jour de se déplacer seul.

Bouger est bon pour la santé, les enfants (et les parents qui les accompagnent) en retirent des bénéfices et acquièrent des habitudes favorables à leur propre santé. Les enfants se concentrent mieux à l’école, leur développement corporel et moteur est favorisé.
De plus, se déplacer à pied permet de réduire les nuisances et les dangers occasionnés par le trafic automobile des parents d’élèves aux abords et à l’intérieur des zones scolaires.
Finalement, les enfants font des expériences importantes sur le chemin de l'école, nouent des amitiés et apprennent à gérer les conflits: c'est aussi un apprentissage de la vie[1].

Recommandations

Faciliter l’accès à l’école à pied et renforcer la sécurité dans les cours, aux abords et sur le chemin de l’école.

Ces domaines sont de la compétence des communes, mais l’école peut être partenaire de la démarche à certaines étapes, que ce soit par exemple dans la sensibilisation des autorités au problème ou la réalisation de projet d’établissements sur le thème.
De plus, l'école peut contribuer à la sécurité du trajet scolaire par une éducation routière systématique.
21 août 2008.

Comment agir?

Collaborer à l'organisation d'un PEDIBUS

Participer à la "Journée Internationale A pied à l'école"
Intégrer l’école dans les actions réalisées lors de la Semaine de la mobilité
Travailler la question de la sécurité sur le chemin de l'école et s'adresser au Bureau suisse de prévention des accidents (BPA) pour obtenir des conseils et du matériel pédagogique pour les élèves
Sensibiliser les parents à la sécurité routière à l’occasion des soirées de rencontres. A cette occasion, le guide «Agir ensemble» de l’ATE peut être une source d’information.
Prendre contact avec la commune ou le cas échéant avec les différents acteurs concernés par l'aménagement de l'espace routier (les autorités cantonales, les délégués à la sécurité du BPA, les parents, les enseignants, les commissions scolaires, les instructeurs de la circulation).
Offrir dans le cadre scolaire des cours de prévention/ règles de sécurité routière et ou mobilité douce. Le BPA organise ce type de cours, comme sur la Prévention et éducation avec des adultes pour faire traverser les enfants ou l'Enseignement des règles de la circulation et des règles de la sécurité routière aux élèves par exemple.

[1] "Le trajet scolaire: une aventure à vivre à pied!", La Gazette de la région, jeudi