Guide Ecole

Les camps, camps sportifs et semaines hors-cadre

Objectif

PERMETTRE AUX ELEVES D’ÉVOLUER DANS UN ENVIRONNEMENT PROMOTEUR DE COMPORTEMENTS FAVORABLES À LA SANTÉ EN TERMES D’ACTIVITÉ PHYSIQUE ET D’ALIMENTATION ÉQUILIBRÉE

Pourquoi est-ce important?

Ces séjours permettent aux élèves et aux enseignant de mieux se connaître en mettant en valeur les compétences de chacun dans les domaines variés du sport, du jeu, de la vie en collectivité ainsi que dans le cadre d’activités créatrices et de découverte. Vivre ensemble en dehors de la famille permet l’échange, le partage et la découverte de nouvelles expériences.

Les camps scolaires offrent une belle occasion de travailler à la promotion d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière et de la vivre au quotidien en mettant en pratique les notions acquises.

Recommandations

Il est important que l’école propose un environnement qui soit cohérent avec les enseignements reçus et qui soit promoteur de comportements favorables à la santé. Ceci est tout particulièrement vrai auprès d’élèves qui sont à l’affût des contradictions.
Ainsi à l’occasion du camp, l’alimentation doit être équilibrée et impliquer le cas échéant la participation des élèves dans la confection des repas. De la même manière, l'activité physique doit faire partie du camp afin de respecter les recommandations de une heure par jour au minimum.

Comment agir?

Les structures accueillant des classes tout au long de l’année peuvent demander l’affilisation "Fourchette verte Junior". Ce label, comme celui des restaurants scolaires, propose des critères nutritionnels et environnementaux. Il tient compte des trois repas quotidiens et des collations servies.

Si l’enseignant est responsable des repas, leur composition répondra aux critères d'une alimentation équilibrée, à savoir:

  • Un féculent riche en hydrates de carbone sous forme d’amidon, le plus souvent à base de céréales complètes, apportant de l’énergie;
  • Un aliment protéique constructeur (viande, poisson, œufs, fromage, …);
  • Un légume et/ou un fruit riche en substances protectrices;
  • Une boisson sans sucre ajouté (essentiellement de l’eau).
  • Matières grasses en petite quantité et de bonne qualité.

L'activité physique quotidienne doit faire partie des activités prévues.

Exemples

Préparer le camp en planifiant les repas avec les élèves et en les faisant participer à leur confection. Ce projet permet également de prendre en compte l’anxiété éprouvée par certains élèves qui se retrouvent hors du cadre familial et des repères habituels (notamment alimentaires).

L’alimentation est un vecteur qui peut permettre de travailler différents thèmes et de manières variées, en voici quelques exemples:

  • Les différences culturelles: découvrir des aliments et des plats de cultures différentes, en fonction des origines des élèves.
  • La santé, le bien-être: travailler sur la composition des repas permet une sensibilisation à l’importance nutritionnelle, à la diététique, à la qualité des aliments.
  • La socialisation: lorsqu’on mange ensemble, il se passe toujours quelque chose. On peut y aborder des notions de convivialité, d’accueil, de respect.
  • Le goût: c’est un sens particulièrement utilisé à l’occasion des repas, mais aussi la vue, l’odorat, le toucher.
  • La diversité des plats, des goûts, des couleurs permet d’illustrer des sujets aussi variés que l’histoire de la cuisine, la géographie, la diversité des aliments en fonction du la région du globe ou la révolution des transports.
  • Une sensibilisation à la responsabilité individuelle, aux questions de citoyenneté peut être effectuée en abordant par exemple la question du commerce équitable, de l’écologie, du tri des déchets.